• VoitureFacile, la voiture tout simplement !

Mazda Mazda 2 génération 3
Mazda Mazda 2 génération 3
Mazda Mazda 2 génération 3
Mazda Mazda 2 génération 2
Mazda Mazda 2 génération 2
Mazda Mazda 2 génération 1

La Mazda 2 Hybrid change de visage

À l’instar de Suzuki avec les Swace et Across, Mazda a commercialisé en 2022 une Toyota rebadgée. Plus précisément une Toyota Yaris Hybrid dont seuls les logos intérieurs et extérieurs avaient été remplacés par ceux de Mazda. Les ventes étant surement suffisantes, l constructeur de Hiroshima a donc, enfin, décidé d’apporter une touche de personnalité à sa petite voiture hybride. Si la mécanique reste inchangée et que l’habitacle bénéficie des mises à jour de la Yaris restylée, c’est principalement le look extérieur qui évolue.

Mazda 2 Hybrid

Il faut bien l’avouer, chez Mazda, on ne croyait pas trop à l’hybride autorechargeable. Mais le constructeur japonais a finalement décidé de s’y mettre, afin de faire baisser les émissions de CO2 moyennes de sa gamme. Pour cette « 2 » Hybrid, Mazda a fait appel à Toyota, qui en connaît un rayon en matière d’hybrides et a conclu un accord de partenariat avec Mazda. À part les logos de la marque d’Hiroshima, voyons en quoi cette Mazda diffère de la Toyota.

Mazda 2 (2023), un nouveau restylage

Arrivée sur le marché en 2015 et restylée en 2020, la Mazda 2 de troisième génération a droit à une nouvelle mise à jour. Celle-ci vise notamment à différencier davantage ses finitions, réorganisées pour l’occasion. Sous le capot, le quatre-cylindres 1.5 essence atmosphérique SkyActiv-G offre toujours 75 ch (sur certains marchés), 90 ch ou 115 ch. Comme la version la plus puissante, la configuration de 90 ch devient micro-hybride lorsqu’elle est couplée à la boîte manuelle à six vitesses. Mais elle reste la seule à pouvoir être également associée à une transmission automatique à six rapports.

Mazda 2 Hybrid (2022)

Même si la Mazda 2 ne se cache pas d’être un clone, elle s’offre néanmoins une gamme spécifique, qui n’est pas calquée sur celle de la Toyota Yaris. Elle se décline en trois finitions : Pure, Agile et Select, contre cinq pour la Yaris. La citadine n’est bien évidemment proposée qu’en motorisation hybride, et son éventail de prix s’échelonne de 23 250 à 28 250 €. En comparaison, la Yaris navigue entre 23 250 et 27 750 €. Notre modèle d’essai en finition Select est donc plus cher que le haut de gamme GR Sport de la Yaris en dépit de sa présentation plus austère.

Mazda 2 Hybride (2022)

Sur route, la Mazda se comporte exactement comme la Yaris. Elle dispense de bonnes performances pour autant qu’on s’abstienne d’écraser brutalement l’accélérateur. Car, même si la sensation de patinage induite par la boîte à variation continue a largement été réduite, elle est toujours un peu présente, avec cette tendance à faire brailler le moteur dans ces conditions.

Essai citadine Mazda 2

La Mazda 2 se caractérise toujours par ses lignes séduisantes et sa gamme de motorisations exclusivement essence. Comme pour mieux accueillir son homonyme hybride, elle s’offre une petite remise en forme qui se limite à une nouvelle finition Homura, à quelques améliorations au niveau de l'insonorisation, à l’arrivée d’Apple CarPlay et Android Auto, mais surtout au retour d'une motorisation de 115 ch dotée de l’hybridation légère. Ce niveau de puissance avait été supprimé du catalogue à l’occasion de la précédente remise en forme. Sans surprise, ce moteur reprend le système original du 90 ch qui repose sur un alterno-démarreur et des condensateurs mais ne permet aucun mode de propulsion électrique, même à très basse vitesse.